Consommer vertueusement, est-ce un non-sens ?


Aujourd’hui on avait envie de partager avec vous un dilemme qui nous suit depuis toujours dans ce projet D.ICI : promouvoir une consommation vertueuse, n’est-ce pas un non-sens ? Y-a-t-il une vertu possible dans la consommation ? Est-ce que la consommation la plus vertueuse de toutes ne serait pas celle à laquelle on renonce parce qu’on comprend qu’on n’en a pas réellement besoin ?
Ce projet d’eshop vertueux que nous avons créé repose sur des valeurs fortes, mais le quotidien amène régulièrement son lot de contradictions, de questionnements quasi-philosophiques, de doutes, de peur presque parfois d’aller à revers de notre objectif premier : diffuser une consommation vertueuse, c’est-à-dire locale et respectueuse de l’environnement.

 

Promouvoir une consommation locale et durable sans inciter à la consommation 

Quand on croit fermement que pour arrêter la course du dérèglement climatique, il faut collectivement faire un effort pour consommer moins mais mieux, mais que pour faire vivre une petite entreprise, il faut que les produits se vendent : comment fait-on avec ça ? Quand on fait de la pub, où se trouve la limite très fine entre promouvoir un mode de consommation responsable et durable, et inciter à la consommation ?

Beaucoup de questions auxquelles on essaie de répondre pas à pas, en traçant notre propre voie, en nous écoutant : à quel moment ça nous dérange, et à quel moment on est bien dans nos baskets, alignées, fières de ce qu’on apporte.

 

Si le besoin existe, autant faire en sorte que le produit acheté soit le plus vertueux possible 


Ce qui nous apaise dans ce questionnement, c’est de nous dire que, finalement, lorsque les gens ont besoin et prévu d’acheter quelque chose (un besoin utile et fonctionnel – c’est pourquoi nous ne proposons que de l’utile sur l’eshop), nous leur proposons une offre qui va faciliter une consommation la plus vertueuse possible : des articles qui sont fabriqués en France et dans des matières qui respectent au maximum la planète. Avoir un site unique où le travail de sélection a été fait avec exigence pour garantir le meilleur choix possible. Sans que cela soit un effort ou un acte chronophage. Aller sur D.ICI pour acheter un torchon 100% lin fait en France aussi facilement qu’on irait sur une marketplace dont on ignore tout de l’origine des produits et dont on ne comprend pas bien l’impact des matériaux utilisés.

 

Respirer, s’inspirer, on est sur la bonne voie ! 

On est aussi très inspirées et portées par des marques engagées, comme Loom et WeDressFair, qui ouvrent la voie à d’autres façons de penser le marketing et la vente, quand on veut promouvoir une consommation durable et responsable. Refuser la publicité, les prix de type “9,99€”…. Dire haut et fort à son client que s’il n’a pas besoin de ce tee-shirt, il ne devrait pas l’acheter.

Bref, c’est un chemin à défricher, mais tellement passionnant, et on se dit qu’on contribue peut-être aussi à notre échelle à quelque chose de nouveau et de positif dans ce monde vertigineux du e-commerce.
Tiens, serait-ce vertueux, ça ?

#slowconso #moinsmaismieux #loom_officiel #wedressfair #consodurable #consoresponsable #duvraipasduvert #consommationresponsable #consommerautrement #bonsens #consciouslifestyle

 

Leave A Comment